AlloWeb > Actualité Startups > Startups Business > Startups Finance > Startups Assurance > Start-ups de l’IT : comment se protéger face aux imprévus

Start-ups de l’IT : comment se protéger face aux imprévus

Start-ups de l’IT : comment se protéger face aux imprévus

Dans un métier qui évolue vite, les start-ups de l’IT font face à de nouveaux risques, et trop de frais imprévus peuvent amener une jeune entreprise à mettre la clé sous la porte. Neuf start-ups sur dix échoueraient en France. Dans le contexte tendu des premières années d’une start-up, les frais de défense, les dommages et intérêts, et autres indemnités à verser à un client mécontent peuvent achever de couler la jeune pousse. Voici quelques conseils pour se protéger.

  • N’oubliez pas de créer de la valeur

Le système français favorise le financement des start-ups et, pour les start-ups de l’IT, la première année n’est pas toujours la plus compliquée de ce côté-là. Le manque d’argent se fait plus ressentir pendant la 2 ème et la 3 ème année, et c’est souvent autour de la seconde année que les start-ups doivent mettre la clé sous la porte. Elles ont besoin de cash pour financer leur croissance et trouver de nouveaux marchés, mais souvent, lorsqu’elles arrivent au bout de leurs fonds propres, la situation se complique. Les investisseurs, impatients, sont souvent réticents à prendre des risques. C’est pourquoi, malgré le nombre de tâches, il est important pour une start-up de l’IT de ne pas négliger les rentrées de cash, et de créer de la valeur.

  • Anticipez les retards imprévus

Un afflux soudain de contrats… Cela peut arriver et c’est tout ce que l’on peut souhaiter à une start-up dans l’IT. Parfois, cela démarre très vite, et on peut se retrouver débordé, notamment parce que l’on manque de collaborateurs. Si le client ne reçoit pas son projet à l’heure, il peut réclamer une indemnisation. Il est appréciable, dans ce cas, de posséder une assurance qui prendra en charge les dommages et intérêts à verser.

  • Anticipez les défauts de performance

Si la qualité de service fournie n’est pas en phase avec les attentes du client, celui-ci peut réclamer une indemnisation. Pour une start-up de l’IT, cela entraîne immédiatement un manque à gagner. Là aussi, une assurance prend tout son sens.

  • Anticipez les pertes de données

Si l’installation d’un nouveau logiciel entraîne une perte de données pour le client, celui-ci devra souvent solliciter un tiers ou mobiliser des ressources internes pour assurer la restauration des données en question. Cela aussi sera de la poche de la start-up. Une assurance Responsabilité Civile Professionnelle comme cette RC Pro pour freelance en informatique, avec des garanties spécifiques aux métiers de l’IT permet de faire face à ces dommages en cas d’imprévu. Bénéficier, en outre, d’un accompagnement par un réseau d’experts spécialistes des nouvelles technologies de l’information, ainsi que d’une assistance et d’une protection juridique complètes sont des atouts non négligeables.

  • Gardez le cap

Dernier conseil : gardez le cap, sous peine de vous essouffler. Quand on débute, on peut être tenté de prendre les conseils de tout le monde. Le meilleur avis reste celui de ceux qui paient et qui utilisent le produit, c’est-à-dire les clients ! On peut appliquer la méthode du « lean start-up » en confrontant son produit au marché le plus rapidement possible avec une offre minimum, et en corrigeant le tir par la suite.








Actualité #Startups #FrenchTech

Je m'abonne à la Newsletter AlloWeb (hebdomadaire)

Merci !

Adresse email non valide !

Actualité #Startups #FrenchTech

Je m'abonne à la Newsletter AlloWeb (hebdomadaire)

Merci !

Adresse email non valide !

Partagez un article

Regarde cet article : Start-ups de l'IT : comment se protéger face aux imprévus - http://www.alloweb.org/start-ups-de-lit-comment-se-proteger-face-aux-imprevus/ publié par AlloWeb.org (Actualité et Annuaire des startups French Tech)