AlloWeb > Actualité Startups > Startups - Entrepreneurs et Ressources > Startups Interview > Wingly : une startup à suivre en 2017 (Interview)

Wingly : une startup à suivre en 2017 (Interview)

Wingly fait partie du top des startups à suivre en 2017 selon AlloWeb.org ! Basée à Paris, Wingly est une start-up française spécialisée dans le(s) secteur(s) Transports. Créée en 2015, Wingly a réalisé une levée de fonds en 2016 (consultez la liste des levées de fonds de startups en 2017). Les principaux membres de l’équipe sont Emeric De Waziers, Bertrand Joab Cornu, Lars Klein (retrouvez plus d’infos sur Wingly dans la base de données de startups : plus de 30.000 acteurs de la French Tech y sont référencés).

Nous avons posé cinq questions à Wingly , sur son business model, son marché, ses objectifs pour les mois à venir… Vous pouvez retrouver encore plus d’informations en consultant notre page dédiée à l’actualité de Wingly, ou sur le compte Twitter de l’entreprise.

logo interview Wingly

Wingly

Création : 2015
Siège social : Ile de France
Activité(s) : Transports
Equipe : Emeric De Waziers | Bertrand Joab Cornu | Lars Klein …
Levée de fonds : 1 | Montant total : non communiqué
Incubateur(s) / Accélérateur(s) : Incubateur Agoranov

Interview : Wingly

1) Pouvez-vous nous présenter votre entreprise / votre business model ?

Wingly est le leader du coavionnage en Europe. Concrètement, Wingly est une plateforme de mise en relation entre pilotes privés et passagers. Les pilotes postent sur notre plateforme les vols qu’ils ont prévu d’effectuer en indiquant le nombre de places disponibles. De l’autre côté des passagers viennent se greffer dessus en partageant les frais avec le pilote.

In fine, notre site fonctionne sur un modèle Blablacar mais plus orienté vers le loisir que le transport. Nous assurons le paiement en ligne, proposons à nos membres d’échanger via une messagerie interne et de se laisser une notation et un commentaire.

Sur Wingly, les pilotes proposent deux types de vols. Tout d’abord des balades aériennes de pur loisir, par exemple pour aller survoler les châteaux de la Loire un dimanche après-midi avec un proche. Puis ils proposent des vols de transport, qui sont majoritairement des allers retours vers une destination touristique, comme une excursion de la côte d’Azur vers la Corse sur un week-end.

Du côté pilote, le coût moyen de la location d’un avion est de 160€ pour une heure de vol. Grâce à Wingly, le pilote va pouvoir partager ses coûts. Par exemple, en prenant deux passagers pour 40€ chacun, il va économiser 80€, soit 50% de ses frais. Côté passager, faire une balade en avion privé pour 40€ est exceptionnelle. Plus que l’aspect financier, c’est l’échange social et le partage de passion que nos utilisateurs apprécient avec Wingly. Les pilotes adorent partager leur passion et volent rarement autant qu’il le souhaiterait en raison du coût élevé de l’heure de vol.

Finalement, notre modèle économique est de prendre une commission sur la transaction du passager vers le pilote. Ce qui nous motive tous les trois c’est notre vision : démocratiser l’aviation légère grâce au coavionnage et l’économie collaborative. Nous sommes convaincus de pouvoir avoir un impact sur ce secteur pour aider à le redynamiser.

2) Quel est votre marché / quelles sont ses perspectives ?

Nous sommes actuellement présents en Allemagne, France et Angleterre. Les marchés allemands et anglais représentent 90% de notre activité. Le marché français fonctionne actuellement au ralenti pour cause de problèmes réglementaires.

Nous avons notamment dû surmonter une vraie crise réglementaire deux mois après notre lancement en France en juillet 2015. Nous nous sommes fait attaquer par un syndicat de pilotes commerciaux. La direction générale de l’aviation civile française a alors tiré la sonnette d’alarme sur notre cadre réglementaire. L’administration a tout d’abord conclu, à la suite d’un groupe de travail, que nos pilotes avaient besoin d’une licence commerciale et que Wingly devait posséder d’un certificat de transporteur aérien normalement réservé aux compagnies aériennes.

Heureusement, nous avons pu rapidement obtenir une validation réglementaire en Allemagne et en Angleterre, puis des instances européennes qui ont tous contredit le cavalier solitaire français.

Nous avons pu déployer efficacement notre plateforme de l’autre côté du Rhin jusqu’à ce que ce marché représente plus de 80% de notre activité. Puis, nous nous sommes lancé sur le marché Anglais. L’administration française a revu sa copie réglementaire une première fois en août 2016 et nous a créé un cadre réglementaire clair mais toujours trop restrictif.

Aujourd’hui, la France travaille de pair avec les instances réglementaires européenne pour assouplir son cadre de pour l’adapter davantage aux besoins des pilotes. La commission européenne va demander à la France de retirer sa dérogation contraignante en juin.

3) Avez-vous bénéficié du soutien d’un incubateur / accélérateur ? Si oui, qu’est-ce que cela vous a apporté ?

Nous sommes incubés au sein de l’incubateur Agoranov depuis juillet 2015, dans le sixième arrondissement de Paris. C’est une structure exceptionnelle qui allie tous les avantages qu’on peut espérer d’un incubateur : des locaux magnifiques dans un quartier très sympa et central, de nombreuses autres start-up avec qui échanger pour créer une certaine émulation entrepreneuriale, le suivi précieux de chargés d’affaires, un programme d’accompagnement et d’hébergement de deux ans qui permet de se projeter à moyen terme et un label reconnu dans l’ensemble de la communauté start-up. Durant notre incubation de deux ans à Agoranov, nous avons aussi suivi un programme d’accélération de 3 mois à Berlin, au sein du Plug’and’Play Axel Springer. Cette accélération nous a permis de développer notre croissance en Allemagne de manière bien plus efficace que depuis Paris. Les nombreux conseils, l’investissement et les partenariats proposés par Plug’and’Play nous ont été très favorables.

Par ailleurs, tout au long de notre aventure nous avons été aidés par de nombreux mentors. Certains sont par la suite devenus des investisseurs lors de notre première levée de fonds. Un œil extérieur, expérimenté et challenger est très important pour nous aider à fixer un cap ambitieux et à avancer vite.

4) Quels sont vos projets / objectifs pour 2017 ? Prévoyez-vous de recruter ?

Aujourd’hui nous avons,

● + 11 000 vols en permanence disponibles sur le site internet

● + 2 500 passagers transportés

● + 45 000 membres dont 4.000 pilotes privés

● 150 000€ : montant économisés par les pilotes privés membres sur Wingly

Notre objectif pour 2017 est de tripler ces chiffres.

Nous avions levé environ 500 000€ avec des Business Angels et la BPI en mai 2015 dernier lors d’un tour pre-Seed. Pour accompagner cette croissance nous travaillons actuellement sur une nouvelle levée de fonds pour notre Seed / Serie A.

Concernant le recrutement, nous sommes heureux d’avoir stabilisé l’équipe 2017 avec quatre recrutements récents pour attendre l’effectif de 10 pour accompagner efficacement notre croissance.

5) Un dernier mot pour terminer cette interview ? Un conseil à donner aux jeunes entrepreneurs ?

Aux jeunes entrepreneurs qui se lancent, nous conseillons de ne surtout pas hésiter à parler de son idée autour de soi, puis d’être patient. On bénéficie toujours plus du retour d’autrui que du risque de se la faire piquer. Ensuite, de choisir précieusement ses associés. Finalement d’essayer de lancer son service ou produit le plus rapidement possible pour le confronter au retour client qui est le seul juge impartiale et honnête de votre concept.

Consultez le sommaire du Top des Startups françaises à suivre en 2017 : un classement des 1.500 plus belles start-ups et pépites de la French Tech à connaitre ! + de 500 interviews | Classement régional | Classement sectoriel | Toutes les startups qui recrutent en 2017 | Toutes les levées de fonds depuis 2015 …

Téléchargez nos études de marché sur les startups en France : notre base de données compte plus de 30.000 acteurs de la FrenchTech et vous permettra de tout connaitre de votre marché / de vos concurrents (noms des entreprises, descriptif de leurs activités, noms des fondateurs et des investisseurs, dates et montants des levées de fonds, coordonnées…)








Actualité #Startups #FrenchTech

Je m'abonne à la Newsletter AlloWeb (hebdomadaire)

Merci !

Adresse email non valide !

Actualité #Startups #FrenchTech

Je m'abonne à la Newsletter AlloWeb (hebdomadaire)

Merci !

Adresse email non valide !

Partagez un article

Regarde cet article : Wingly : une startup à suivre en 2017 (Interview) - http://www.alloweb.org/wingly-une-startup-a-suivre-en-2017-interview/ publié par AlloWeb.org (Actualité et Annuaire des startups French Tech)