AlloWeb > Actualité Startups > Startups - Entrepreneurs et Ressources > Startups Interview > France Barter : une startup à suivre en 2017 (Interview)

France Barter : une startup à suivre en 2017 (Interview)

France Barter fait partie du top des startups à suivre en 2017 selon AlloWeb.org ! Basée à Paris, France Barter est une start-up française spécialisée dans le(s) secteur(s) Services, Services aux entreprises. Créée en 2014, France Barter a réalisé une levée de fonds en 2016 (consultez la liste des levées de fonds de startups en 2017). Les principaux membres de l’équipe sont Samuel Cohen, Arthur Bard (retrouvez plus d’infos sur France Barter dans la base de données de startups : plus de 30.000 acteurs de la French Tech y sont référencés).

Nous avons posé cinq questions à France Barter, sur son business model, son marché, ses objectifs pour les mois à venir… Vous pouvez retrouver encore plus d’informations en consultant notre page dédiée à l’actualité de France Barter, ou sur le compte Twitter de l’entreprise.

logo interview France Barter

France Barter

Création : 2014
Siège social : Ile de France
Activité(s) : Services | Services aux entreprises
Equipe : Samuel Cohen | Arthur Bard …
Levée de fonds : 1 | Montant total : 180 000 €
Incubateur(s) / Accélérateur(s) : Em Lyon Incubateur | Entrepreneur Engine – Incubateur En Ligne | B612 – Incubateur Caisse D’Epargne

Interview : France Barter

Interview : France Barter

1) Pouvez-vous nous présenter votre entreprise / votre business model ?
FRANCE BARTER PERMET AUX ENTREPRISES :

– D’OPTIMISER LEURS CAPACITE DE PRODUCTION (TEMPS HUMAIN, STOCKS, TEMPS MACHINE…)

– DE FINANCER DU BESOIN EN FONDS D’EXPLOITATION SANS SORTIE DE TRESORERIE

En quelques mots, France Barter est une société coopérative qui offre un service de financement en BFR pour les entreprises, sans sortie de cash.

Ce mode de paiement inter-entreprises repose sur un principe d’échanges de marchandises et de services entre entreprises basée sur un système de compensation de factures et permet ainsi d’organiser ces transactions d’échanges entre les différentes entreprises membres de la marketplace grâce à la mise en place de l’unité de compte le Barter.

Les entreprises rejoignent le réseau publient leurs offres et leurs besoins, elles détiennent alors un compte Barter avec lequel elles peuvent acheter et vendre auprès d’autres entreprises de la place de marché, ce compte Barter peut être négatif si elles ont réalisé plus d’achat que de ventes.

Exemple : une agence de communication a besoin d’une prestation juridique. France barter amorce une mise en relation avec un cabinet d’avocat. Si ce dernier à du temps à consacrer à une affaire supplémentaire, il réalise et facture sa prestation 2 000 €. L’agence de communication voit alors son compte barter être débité de 2000 barter€ et bénéficie de cette prestation sans sortie de trésorerie. L’agence de communication rééquilibrera son compte en fournissant des prestations web en différé aux autres membres du réseau.

L’agence web a donc financé un achat via des ventes futures. Le cabinet d’avocat a optimisé sa capacité de production en utilisant des compétences disponibles

L’autorisation de débit est liée à deux facteurs :

1) La solvabilité de l’entreprise (France Barter a une visibilité sur cette dernière via des partenariats avec des organismes tels que Crédits Safe, Elisphère et la Coface.

2) Le potentiel de vente de la société : Une technologie en interne permet de déceler l’ensemble des besoins émis par les membres du réseau et qui gravitent autour de tels ou tels secteurs d’activités.

S’il s’avère qu’il y a beaucoup de demandes sur un secteur, l’entreprise aura une autorisation de débit plus conséquente qu’une entreprise étant sur un secteur peu prisé.

Notre offre est véhiculée par une plateforme online de type marketplace et très pragmatique. Les entreprises rejoignent le réseau et se créée un compte avec un profil sur le site http://www.francebarter.coop, elles publient et géolocalisent leurs offres et décrivent leurs besoins et leurs demandes.

Les membres peuvent se contacter entre eux ou demander à leur animateur réseau d’organiser les mises en relation. L’un des actifs clef de France Barter est aujourd’hui une base de données très qualifiée sur les entreprises permettant de faciliter les transactions tant dans la recherche de clients que de fournisseurs.

Ainsi France Barter permet aux entreprises de sortir de leur immobilisme et de trouver par le biais de l’échange des partenaires nouveaux en limitant les contraintes budgétaires.

Le modèle économique repose sur 2 axes :

– Cotisation annuelle de 235€
– Commission sur opérations d’échanges = 10%

2) Quel est votre marché / quelles sont ses perspectives ?

Créée en Septembre 2014, France Barter a déjà affilié 511 entreprises pour un volume d’échange supérieur à 3 M€.

Les clients sont des entreprises de toute taille à l’échelle nationale qui cherchent à travailler en réseau. Certains secteurs sont plus destinés au principe de l’échange notamment les entreprises ayant des problématiques de stocks, d’invendus (agroalimentaires, médias, billetterie, transport…) de capacité d’accueil (évènementiel, restaurants, groupes hôteliers…), de taux de remplissage (location de véhicules, culturel, logistique…)

France Barter compte sur sa place de marché collaborative des groupes comme CEGID, des médias tels que BFM, le Figaro, le Monde, des start-up innovantes des agences web mais également des artisans du bâtiment, des vignerons et tous les services B to B, utiles au développement d’une entreprise (avocats, comptables, cabinets de recrutements …).

3) Avez-vous bénéficié du soutien d’un incubateur / accélérateur ? Si oui, qu’est-ce que cela vous a apporté ?

Il existe une réelle émulation entre les startups incubées avec nous au B612. Nous mettons nos problématiques et nos expériences respectives en commu
ns afin de bénéficier de conseils de chaque incubé. De nombreux ateliers thématiques nous permettent également d’affuter nos connaissances sur des sujets spécifiques (PI, webmarketing …)

L’Incubateur historique EMlyon et Caisse d’épargne nous permettent d’avoir un accompagnement stratégique qui s’articule autour d’un suivi et de la mise en place de partenariats.

Au-delà d’asseoir une certaine légitimité en tant qu’acteur du financement alternatif, la mise en place d’un partenariat avec une banque envoie un signal fort qui reflète la complémentarité des fintechs avec les acteurs de financement classique.

4) Quels sont vos projets / objectifs pour 2017 ? Prévoyez-vous de recruter ?

Nous envisageons de recruter 3 nouveaux postes afin de porter l’équipe à 11.

Notre objectif est de passer la barre des 4M€ de volume d’échanges global fin 2017

5) Un dernier mot pour terminer cette interview ? Un conseil à donner aux jeunes entrepreneurs ?

Je pense que le plus important et d’être tenace, d’être à l’écoute de son marché et surtout de s’entourer d’une équipe motivée qui y croit et qui partage le même mindset.

Top Startups 2017 width=730

Consultez le sommaire du Top des Startups françaises à suivre en 2017 : un classement des 1.500 plus belles start-ups et pépites de la French Tech à connaitre ! + de 500 interviews | Classement régional | Classement sectoriel | Toutes les startups qui recrutent en 2017 | Toutes les levées de fonds depuis 2015 …

Téléchargez nos études de marché sur les startups en France : notre base de données compte plus de 30.000 acteurs de la FrenchTech et vous permettra de tout connaitre de votre marché / de vos concurrents (noms des entreprises, descriptif de leurs activités, noms des fondateurs et des investisseurs, dates et montants des levées de fonds, coordonnées…)








Envoyer une réponse

Actualité #Startups #FrenchTech

Je m'abonne à la Newsletter AlloWeb (hebdomadaire)

Merci !

Adresse email non valide !

Actualité #Startups #FrenchTech

Je m'abonne à la Newsletter AlloWeb (hebdomadaire)

Merci !

Adresse email non valide !

Partagez un article

Regarde cet article : France Barter : une startup à suivre en 2017 (Interview) - http://www.alloweb.org/france-barter-une-startup-a-suivre-en-2017-interview/ publié par AlloWeb.org (Actualité et Annuaire des startups French Tech)