Clem’ : une startup à suivre en 2017 (Interview)

Clem’ fait partie du top des startups à suivre en 2017 selon AlloWeb.org ! Basée à Neuilly sur Seine, Clem’ est une start-up française spécialisée dans le(s) secteur(s) Transports, Automobile, Achat & location de voitures, Autopartage. Créée en 2010, Clem’ a réalisé une levée de fonds en 2015 (consultez la liste des levées de fonds de startups en 2017). Les principaux membres de l’équipe sont Bruno Flinois, Ariane Zenker (retrouvez plus d’infos sur Clem’ dans la base de données de startups : plus de 30.000 acteurs de la French Tech y sont référencés).

Nous avons posé cinq questions à Clem’, sur son business model, son marché, ses objectifs pour les mois à venir… Vous pouvez retrouver encore plus d’informations en consultant notre page dédiée à l’actualité de Clem’, ou sur le compte Twitter de l’entreprise.

logo interview Clem'

Clem’

Création : 2010
Siège social : Ile de France
Activité(s) : Transports | Automobile | Achat & location de voitures | Autopartage
Equipe : Bruno Flinois | Ariane Zenker …
Levées de fonds : 2 | Montant total : 4 300 000 €
Incubateur(s) / Accélérateur(s) :

Interview : Clem’

Interview : Clem’

1) Pouvez-vous nous présenter votre entreprise / votre business model ?

Créée en 2010 par une équipe d’entrepreneurs experts des nouvelles technologies, Clem’ – anciennement MOPeasy – est une entreprise innovante française spécialisée dans la mobilité écologique partagée, sociale et durable.

Clem’ signifie « CLEs de la Mobilité » / « CLEan Mobility ».Notre plateforme communautaire clem.mobi, accessible depuis Internet ou via une application mobile, est la seule à combiner des fonctionnalités d’autopartage de véhicules, de covoiturage et de gestion des bornes de recharge.

Notre force est de proposer une large palette de services pour partager voitures et trajets depuis une seule et même station. Notre plateforme s’appuie sur un parc de véhicules électriques et à énergie alternative avec pour objectif de diminuer l’empreinte carbone.

Notre offre s’adresse aux entreprises, aux habitats collectifs (bailleurs sociaux et éco- quartiers), et aux collectivités péri-urbaines et rurales (de 2 000 à 300 000 habitants) désirant déployer des services de mobilité qui simplifient le quotidien des usagers.

Notre modèle économique repose sur un mix combinant le revenu des réservations d’autopartage, de recharge et de covoiturage et une rémunération versée par nos clients B2B (collectivités, entreprises, bailleurs) pour installer et gérer les stations et les services associés.

2) Quel est votre marché / quelles sont ses perspectives ?

Notre marché est très large dans la mesure où nos services s’adressent à tous ceux qui ont besoin d’une solution de mobilité complémentaire à l’offre existante :

– Personnes ayant un permis de conduire (autopartage) ou pas (covoiturage)

– Personnes voulant louer un véhicule (autopartage) ou utiliser leur propre voiture pour partager leur trajet (covoiturage)

– Personnes ayant un véhicule électrique avec besoins de charge

Notre solution est adaptée à des trajets de courte distance, ponctuels ou récurrents, professionnels ou personnels.
Les réservations peuvent être de 30 minutes à 24 heures.

Nous sommes les seuls à proposer des réservations de points de charge, ce qui permet aux propriétaires de véhicules électriques de s’assurer de la disponibilité de la borne de charge.
Nous sommes également le premier autopartageur à proposer le partage des trajets (covoiturage).

Notre solution séduit beaucoup les 18/30 ans pour qui posséder une voiture n’est plus adapté à leur mode de vie.

Notre expertise se déploie au sein des smart cities et des zones périurbaines et rurales où les besoins en mobilité sont très importants dans la mesure où l’offre de transport est moins riche que dans les grandes agglomérations (exemple Marne La Vallée ou La Haute Vallée de Chevreuse).

Notre objectif est de continuer à nous développer en France mais également à l’international en Europe, Asie et Amérique du Nord. Nous ambitionnons de devenir le leader des services d’autopartage communautaire et de réaliser un chiffre d’affaires de 100M€ en 2022.

Notre plateforme a déjà convaincu de nombreux jurys et partenaires qui ont vu dans Clem’ une entreprise visionnaire qui apporte une vraie réponse sociale et environnementale. De nombreux prix ont été remportés, parmi les plus récents :

– Trophée des territoires électromobiles 2014

– Trophée de l’innovation publique 2014

– Innovation Habitat Social 2015

– Grand Prix du Jury des Trophées de la Transition énergétique 2016 (projet

– BienVEnu porté par Enedis)

3) Avez-vous bénéficié du soutien d’un incubateur / accélérateur ? Si oui, qu’est-ce que cela vous a apporté ?

Nous n’avons pas bénéficié du soutien d’un incubateur. Nos premiers fonds viennent de business angels puis de la Caisse des Dépôts et Consignation. Nous sommes adhérents des pôles Moveo, Systematic et Advancity et membre actif de l’Avere France.

4) Quels sont vos projets / objectifs pour 2017 ? Prévoyez-vous de recruter ?

Nous avons pour projet de continuer à nous développer en France et travaillons sur des implantations en Chine et aux Etats-Unis.

Grâce à un partenariat avec GE, en 2017 nous mettons en place notre interconnexion au smart grid qui garantit la recharge des véhicules quand la production d’électricité émet le moins de CO2.

Nous venons également de créer avec 5 autres start up « La French Energy Tech Alliance » pour proposer des solutions de technologies avancées dans le domaine de l’énergie au sein de la smart city.

Cette année nous renforçons aussi nos outils marketing et déve
loppons des campagnes de communication afin de recruter les usagers dans les territoires où nous sommes implantés.

Nous prévoyons le recrutement d’une dizaine de collaborateurs aux profils variés : Développeurs, Chef de projets IT, Chefs de projets territoires, Animateurs de mobilité́, Agents de maintenance, Ingénieurs de production électromécanique.

5) Un dernier mot pour terminer cette interview ? Un conseil à donner aux jeunes entrepreneurs ?

De l’audace, de l’audace et encore de l’audace. Malgré toutes les complexités et complications que peuvent engendrer la création, la gestion et le développement d’une entreprise, il ne faut pas perdre la perspective de son rêve, la vision que l’on a de son marché potentiel et aller de l’avant même si les projets semblent un peu fous. Avec une bonne équipe, rien n’est impossible !

Top Startups 2017 width=730

Consultez le sommaire du Top des Startups françaises à suivre en 2017 : un classement des 1.500 plus belles start-ups et pépites de la French Tech à connaitre ! + de 500 interviews | Classement régional | Classement sectoriel | Toutes les startups qui recrutent en 2017 | Toutes les levées de fonds depuis 2015 …

Téléchargez nos études de marché sur les startups en France : notre base de données compte plus de 30.000 acteurs de la FrenchTech et vous permettra de tout connaitre de votre marché / de vos concurrents (noms des entreprises, descriptif de leurs activités, noms des fondateurs et des investisseurs, dates et montants des levées de fonds, coordonnées…)


Envoyer une réponse

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

Actualité #Startups #FrenchTech

Je m'abonne à la Newsletter AlloWeb (hebdomadaire)

Merci !

Adresse email non valide !

Actualité #Startups #FrenchTech

Je m'abonne à la Newsletter AlloWeb (hebdomadaire)

Merci !

Adresse email non valide !

Partagez un article

Regarde cet article : Clem' : une startup à suivre en 2017 (Interview) - http://www.alloweb.org/clem-une-startup-a-suivre-en-2017-interview/ publié par AlloWeb.org (Actualité et Annuaire des startups French Tech)